Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette semaine, la 1ere rétrospective d'une artiste américaine, la nouvelle création d'une jeune compagnie de théâtre, de la danse suspendue et un parc d'attraction éphémère (non pas celui des Quinconces) ! 

L'agenda culturel du 14 au 20 mars

EXPO

Why not Judy Chicago ? 

Mais qui est donc Judy Chicago, à qui le CAPC offre la 1ere grande exposition en France ? Née Judy Cohen en 1939, celle qui prendra un temps le nom de son mari Gerowitz, devient Judy Chicago en 1971 en hommage au Black Panther Party qui pensaient que le nom servait seulement à renforcer la condition d'esclave. Après des études à la UCLA art school, elle mène au milieu des années 60 des projets d'art féministe tendance minimaliste, puis au cours des années 70 Womanhouse, installations et performances d'étudiantes, qui abolit la notion entre espace d'exposition et espace domestique. Consécration de sa carrière necessitant 5 ans de travaux, l'oeuvre monumentale The dinner party, table triangulaire de céramique, de porcelaine et de textile convie autour de 39 couverts, 39 femmes célèbres. 

Infos pratiques
Du 10 mars au 4 septembre
CAPC
7, rue Ferrere
T. O5 56 00 81 60
Tarifs : De 6,50 à 3,50 euros

« Birth Tear from the Birth Project », une broderie sur soie (1982), et « Through the Flower » (1973). ©  JUDY CHICAGO/DONALD WOODMAN

« Birth Tear from the Birth Project », une broderie sur soie (1982), et « Through the Flower » (1973). © JUDY CHICAGO/DONALD WOODMAN

DANSE

Nos solitudes

L'insoutenable légèreté du corps de Julia Nioche dans une installation de fils tendus. L'invisibilité des liens et appuis au coeur du vide, le mouvement et l'équilibre, la liberté et la contrainte d'un espace à inventer. Chorégraphe et ostéopathe, elle fait partie du collectif A.I.M.E, Association d'Individus en Mouvements Engagés "à la recherche de gestes inédits, de poétiques multiples des corps, nous travaillons à inventer du mouvement, à toucher et faire toucher, à sentir et faire sentir, écouter et faire entendre".  Gracieux et mélancolique, le spectacle a été récompensé en 2010 du prix du jury du Syndicat de la critique. 

Infos Pratiques
Mardi 15 et mercredi 16 mars à 20h30
Cuvier CDC D'Aquitaine
Château Feydeau
Artigues-pres-Bordeaux

Durée : 50 mn
Tarifs : De 10 à 16 euros

"J’ai cru chuter à jamais
suspendue à quelques fils,
j’ai perdu le sens de la gravité
lâchée de proche en proche
j’ai retrouvé une terre vide
séparée en deux parties de moi-même
j’en garde toujours une dans l’ombre
je suis restée trop longtemps la poitrine ouverte, le cœur gardé par d’autres
depuis je me rassemble dans mes solitudes."

Julie Nioche

THEATRE

Etat sauvage, titre provisoire

Après avoir brillament revisité Bonjour Tristesse de Françoise Sagan lors d'un banquet littéraire, la jeune compagnie bordelaise "Du chien dans les dents" revient à la Manufacture Atlantique pour leur nouvelle création. Au point de départ, le récit choral d'un voyage fantasmé. Mais quid du collectif lorsque les aléas de l'aventure pointent leur nez, les cailloux dans la chaussure et la peur du noir. Cette aventure c'est en métaphore celle de cette pièce, l'écriture spontanée, le travail du corps, le chant. Un projet commun et une place pour chacun. Il aura fallu 2 ans de reflexion pour ce résultat là, mais sur scène, devant leur public, ils ne s'interdisent pas quelques pas de côté, un souffle d'improvisation. Et nous serons là pour le voir. 

En coprogrammation avec le CREAC de Bègles. En coorganisation avec l’OARA, Office Artistique de la Région Aquitaine et l’IDDAC Agence Culturelle départementale de la Gironde.

Infos pratiques
Les 16, 17, 18, 22 et 23 mars à 20h30
La Manufacture Atlantique
226, Bd Albert 1er
T. 05 56 85 82 81
Tarifs : 10 euros

L'agenda culturel du 14 au 20 mars

PARC ATTRACTION (OUI, OUI)

Le Tube

Comment redevenir un grand gamin le temps d'un week-end ? Allez faire un tour dans ce nouveau champ d'experimentation imaginé par Bruit du Frigo. L'idée, réaménager les espaces SNCF à Cenon au coeur de l'Estacade. Difficile de résumer le programme tout droit sorti de l'imagination délirante des organisateurs et partenaires. Citons quand même la boom du samedi soir par Merci Gertrude, pull moche exigé, l'attraction gustative la femme à barbe à papa, des combats de coqs (?), un karaokitch de la fortune (??), des auto-tamponneuses humaines (???). Je ne vous dis pas tout, le mieux est d'aller consulter le programme délirant dessiné par Gusto.     

L'agenda culturel du 14 au 20 mars
Tag(s) : #Agenda

Partager cet article

Repost 0