Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la Thaïlande tout le monde connait Bangkok, ses mall géants et l'ambiance routarde de Khao san road, Chiang mai et ses temples, le calme insulaire de Ko Lanta et le grand n'importe quoi de Ko Phi Phi. Pour ce 2ème voyage, j'ai fait un pas de côté, voici ce que j'ai trouvé. 

La Thaïlande, à côté des sentiers battus

Bangkok

Pour dormir

A Bangkok, on peut avoir l'impression de n'avoir le choix qu'entre les hôtels ultra-modernes en général impersonnels de Siam Square et Sukhumvit ou les auberges de jeunesse (souvent) délabrées et forcément bruyantes de Khao san road. Et pourtant, à quelques pas de là, il y a un petit quartier vraiment tranquille et populaire, quelques ruelles presque piétonnes agrémentées de pensions, de petits restaus et bars avec terrasse. Le matin, les écoliers en uniforme en route pour l'école font l'animation. A Banglamphu, on se croirait dans un village juste à l'écart de l'agitation de la ville avec assez d'animation et de touristes. L'un des rares endroits où l'on s'est dit qu'il doit être sympa de circuler à vélo. Tout y est à taille humaine, de la largeur des rues à la hauteur des maisons-boutiques (2 étages) et les fleurs ne manquent pas. On ne saura que trop vous conseiller le howwhostel où l'on a dormi, une chambre avec salle de bain privée, clim et petit dejeuner pour 20 euros la nuit. Tout est absolument nickel (de toute façon on doit se dechausser à l'entrée) et l'accueil est vraiment sympa (et anglophone !). Et dernier bon point, le fleuve Chao Praha est à 10 mn à pied et permet de circuler dans la ville en bateau et un bus en face de l'hôtel dépose directement au génial marché de Chatuchak. 

La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus

Boire un verre

Bon alors là on ne va pas se mentir, c'est notre coup de coeur du voyage. On errait un peu dans le quartier pourtant pas très engageant de Democracy monument à la recherche du bar Pranakorn, un lieu un peu branchouille avec rooftop. Il n'ouvrait qu'à 18h donc on s'est laissé guider jusque...là. Au début on s'est demandé ce que c'était, ça avait l'air bien chic. A day in life, tout un programme ! Et puis on s'est approché de cette grande maison en pierre absolument canon. Au rez-de-chaussée tout en parquet, l'espace galerie, des photos de Thaïlande vraiment très chouettes. A l'étage des chambres et dortoirs à prix super raisonnables entre 450 et 950 baths.  Et à l'arrière de la maison, le clou du spectacle, un jardin divin. Je ne lésine pas sur les mots car les photos n'en rendent pas tout à fait assez compte. Tout est de bon goût, calme, reposant. Il y a un comptoir et des transats à même la pelouse. On a pris une bière, on y resté 2h à écouter l'intégrale de Bob Dylan. Vivi, la proprio, adorable, nous a prêté de l'anti-moustique quand la nuit est tombée, nous a raconté tous les travaux qu'ils avaient du faire avec son copain Bovi pour retaper cette maison de famille et a changé le bouquet de fleurs sur notre table par des fleurs plus fraîches et une bougie. Home sweet home...

La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus

Pour se balader

Partir sur l'autre rive, à Thonburi. Delaisser les temples, le palais, les touristes. Prendre le bateau et découvrir le quartier portugais. Et être seul ou presque. De Banglamphu il suffit de prendre l'express boat jusqu'à Rajinee et de là prendre une navette qui traverse le fleuve et dépose à Santa Cruz Church. Le trajet ne coûte presque rien et c'est vraiment très sympa (si on laisse de côté le bruit du moteur). En plus l'embarcadère est vraiment très joli, tout en bois, avec des cafés vintage et des petits stands de boissons. 

L'église en elle-même n'a pas grand interêt, ce qui en a bien plus c'est le quartier autour. De la place, partent des toutes petites ruelles plus mignonnes les unes que les autres. Des maisons en bois sur deux étages très colorées, des façades envahies de fleurs, des portails en fer forgé. Et puis un calme, un silence. Ne pas oublier de gouter aux madeleines portugaises parsemées de raisins secs, les kudee jee. 

La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus

Chiang mai

Pour manger

Parfois on peut se tromper sur un hôtel, se retrouver dans un truc à moitié sympa parce qu'à mi-chemin du voyage on rêve d'une piscine et découvrir le meilleur restau de son voyage. C'est ce qui nous est arrivé à Chiang mai. Dans le quartier ultra-touristique du Night bazaar, au bout d'une rue peuplée de salons de massage et bars à cocktails (suivez mon regard), la déco à l'arrache du Lemongrass détonne. Et quand, en plus, on voit la queue devant et la clientèle attablée, mélange de jeunes Thaïs, de familles et de touristes, on s'arrête. Les murs autrefois blancs sont tapissés de commentaires élogieux des clients, les chaises sont en plastique, la lumière n'est pas franchement tamisée et pourtant il règne une sacrée ambiance. Et surtout dans l'assiette tout est vraiment très bon, épicé jusque comme il faut grâce à un service au poil, efficace, gentil et anglophone. Ne pas hésiter à partager des plats, tout est très copieux. A la fin du repas, on a aussi sorti nos stylos pour laisser un souvenir noir sur blanc. 

La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus

Pour le shopping

Après les avenues à 4 voies de Bangkok, Chiang mai est bien plus proche des villes occidentales avec des rues encore plus étroites parfois qu'ici et surtout quasi piétonnes. Nous étions dans le nord-est de la vieille ville, dans un petit quartier grouillant de bars et de restaurants. Il faut savoir que les boutiques sont assez rares à Chiang mai en dehors du très branché quartier étudiant Nimmanhaemin. Les locaux et les touristes font l'essentiel de leurs achats sur les marchés, notamment le pas très typique Night Bazaar et l'immense marché du dimanche qui s'étend sur une bonne partie de la ville. Du coup, quand on trouve une jolie boutique comme Norma difficile de résister. Il s'agit d'un lieu un peu "concept" comme on en trouve chez nous, quelques bijoux, quelques sacs, quelques cahiers et une penderie avec des jolis vêtements vintage. Sur les murs, des tableaux qu'on aurait bien ramenés en France mais qui n'étaient pas à vendre. 

Infos pratiques
Moon muang Lane 6
Facebook
Instagram

 

La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus

Ko samet

Buller

Difficile de terminer un article sur la Thaïlande sans échouer sur une île. Et pour changer de celles que tout le monde connait, Phuket, Koh Lanta, Ko Phi Phi et de l'autre côté Ko Samui, Ko Pha Ngan et Ko Tao, voici Ko Samet. L'île la plus proche de Bangkok, la plus chaude de Thaïlande et l'une des plus petites aussi (7 km sur 3). Compter 4h de route depuis le terminal est Ekkamai et 10 euros pour un aller retour bus et bateau compris. Soit vraiment pas grand chose pour 14 plages de sable blanc et de l'eau transparente à 25 degrés (je n'exagère pas). Pour jouer à fond le depaysement autant se trouver un bungalow les pieds (presque) dans le sable. L'hébergement est plus cher sur les îles que sur le continent alors si vous voulez une cabane bon marché autant se rendre directement sur place, ceux proposés sur internet sont la catégorie "luxe" des hôtels. Perso, on avait jeté notre dévolu sur la jolie plage d'Ao Hin Khok près de la grande plage et du port, bien pratique pour l'accès aux différents services (DAB, 7eleven,...) et à l'animation des bars de Hat Sai Kaew. C'était un bon compromis car Ao Hin Khok propose 3 bars et hôtels décontractés dont l'un des meilleurs restaus de l'île Jep's bungalow. On dormait au Naga (surtout connu pour son bar un peu bruyant) dans un bungalow en bois très sympa mais sans salle de bain. Le Tok's little hut juste à côté propose une longue carte de plats thaïs et occidentaux, des bons petits dej et l'incontournable barbecue le soir à prix vraiment abordables. Pour se baigner autant s'éloigner un peu et longer la plage jusqu'à une zone très tranquille (nous étions maximum 10) entourée d'une végétation luxuriante  avec quelques transats rayés.  La plage est nickel car tenue de main de maître par une thaï qui ne tolère ni cigarette, ni alcool et hors de question de baisser une bretelle de soutien gorge, même allongée sur le ventre ! 

La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
La Thaïlande, à côté des sentiers battus
Tag(s) : #Carnets de Voyage : la Thaïlande

Partager cet article

Repost 0