Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeune journaliste pleine d'avenir, Emma est une jeune femme à qui tout réussit. Jolie et ambitieuse, elle s'attire les faveurs de son patron et l'interêt mi-amusé mi-jaloux d'un de ses collègues. Seule petit ombre au tableau, ses performances sexuelles jugées insuffisantes. Vexée dans son orgueil, cette perfectionniste va tout faire pour changer son image de bonne élève un peu coincée. Une série de gags et de quiproquos émailleront sa quête obsessionnelle et desespérée. Rencontre avec la réalisatrice Delphine de Vigan et l'actrice principale Laurence Arné.

 Interview de Delphine De Vigan et Laurence Arné pour "A coup sûr"

Delphine de Vigan


D'où vient cette envie de comédie ?

L'humour n'était pas totalement absente de mes livres mais c'est vrai que j'ai eu envie d'aller plus frontalement vers la comédie, la légèreté. Je pensais seulement écrire le scénario puis la réalisation est venue d'elle-même. Je ne voulais pas réaliser un de mes livres car lorsque j'écris un livre, je n'écris pas un film. Le cinéma exige un autre langage, une autre grammaire. Je ne peux pas transposer mon regard d'auteur. Par contre, j'aimerais adapter un scénario d'un film qui ne soit pas de moi.

Ecrit-on différemment un roman d'un scénario ?

L'écriture d'un livre est un exercice très solitaire. On est seul face au doute. Surtout que, dans mon cas, j'attends toujours d'avoir terminé mon manuscrit pour le présenter à mon éditrice. J'ai redécouvert le plaisir de travailler à plusieurs dans une aventure collective. La compagnie aide à trouver le bon ton, explorer les pistes. Je n'aurais pas pu écrire « A coup sûr » seule. C'est une nouvelle expérience que j'avais débuté avec Gilles Legrand sur " Tu seras mon fils"  qui m'a beaucoup appris. Quand on réalise, on raconte une histoire avec une caméra mais tourner n'est pas une fin en soi.

Pour vous, le sexe pâtit au même titre que le travail d'un culte de la performance ?

Le culte de la performance qui était présent dans les entreprises dès les années 80 s'est aujourd'hui répandu à d'autres territoires. Cette injonction à être parfait est très fortement marquée chez les jeunes générations, je le vois particulièrement avec mes enfants. Dans mes romans comme dans ce film, j'essaie de capter ce qu'il se passe autour de moi et d'être dans l'air du temps. Je ne me suis pas spécialement demandé comment parler de sexe de manière actuelle, l'idée est venue naturellement.

Comment arrive-t-on à parler de sexe sans tomber dans la vulgarité ?

Etre vulgaire, ça fait rire. J'ai peut être frôler la vulgarité dans certaines scènes que j'ai tournées mais qu'on a finalement coupées au montage. Tout la difficulté était à la fois de ne pas être vulgaire et de ne pas non plus contourner le sujet. Déjà, il était clair dès le départ qu'il n'y aurait pas de scènes érotiques. Tout réposait sur des jeux de langage, quiproquos, scènes loufoques.

 

Laurence Arné

Comment décririez-vous Emma ?

Elle est obsédée par sa démarche : position, livre, fiche bristol. C'est une fille sage, sûre d'elle qui va être destabilisée par ce qui lui arrive et va perdre ses repères. Elle va montrer sa part de fragilité à travers des regards éteints ou perdus car c'est encore une petite fille. Il fallait jouer sur cette ambivalence pour que le spectateur soit en empathie, pour qu'il s'attache au personnage car sinon l'histoire ne marche pas.

Comment s'est passé le tournage ?

Delphine sait faire comprendre ce qu'elle veut. Elle exprime ses idées. On a eu le temps de tourner, de s'amuser, de tester plusieurs versions d'une même séquence. L'ambiance était familiale car Delphine s'est entourée de gens dont elle était proche. On s'est immergé dans nos rôles et on representait chacun un peu à l'écran l'état d'esprit dans lequel on était sur le tournage, moi plus sage et Eric plus «baroudeur ».

L'ambiance était aussi à la légèreté. On a vécu pendant des mois dans les poupées gonflables, les accessoires, les revues pornos. Du coup on ne faisait même plus attention, ces objets se sont banalisés. D'ailleurs le dernier jour, en guise de clin d'oeil, Delphine a offert à chaque membre de l'équipe un canard vibrant !

A coup sûr, de Delphine de Vigan avec Laurence Arné, Eric Elmosnino, Didier Bezace, Valerie Bonneton,... ​Sortie en salles le 15 janvier 2014. 

 

Tag(s) : #Interviews

Partager cet article

Repost 0